En 2011, 174 585 personnes vivaient sur ce territoire qui comprend trois quartiers : Rosemont, Hochelaga-Maisonneuve et Mercier-Ouest qui sont rattachés à deux arrondissements montréalais. L'évolution récente des quartiers Rosemont et Mercier-Ouest est marquée par un vieillissement de la population, accompagné d'une hausse des naissances. Alors que les jeunes adultes et la gentrification caractérisent le quartier Hochelaga-Maisonneuve. C'est encore autour des quartiers, et de onze voisinages, que s'organise la vie sociale quotidienne des habitants. Le fait francophone constitue une importante caractéristique de cette communauté. 

Les caractéristiques de la population

La population se caractérise par les éléments sociodémographiques suivant :

  • l'espérance de vie à la naissance est inférieure à la moyenne montréalaise, notamment pour le quartier Hochelaga-Maisonneuve dont l'écart dépasse six années
  • les immigrants forment 18,4 % des ménages, comparativement à 31% pour l'île de Montréal
  • le revenu moyen des familles économiques est de 14 000$ inférieur à la moyenne montréalaise
  • les ménages formés d'une seule personne composent 24 % de la population, ce chiffre monte à 43% pour les personnes âgées de plus de 65 ans et 42% pour les familles monoparentales.

La dynamique des réseaux sur le territoire de Lucille-Teasdale

La concertation s'organise notamment autour de trois tables de quartiers animées par des organisations reconnues dans chacun des quartiers et qui regroupent les quelques 160 organismes communautaires et d'insertion sociale qui œuvrent sur le territoire. Dans les trois quartiers, les citoyens sont interpellés grâce à l'organisation régulière de forums sociaux où les participants décident collectivement des priorités en matière de développement social. Le réseau local de services s'active également autour des questions de la sécurité alimentaire, du logement, de l'environnement et de l'aménagement urbain.

Ces dernières années, les travaux de planification locale font de plus en plus de place aux préoccupations pour un environnement sain et sécuritaire (logements, transports, sécurité alimentaire) et ce, dans tous les quartiers : mobilisation autour de la rue Notre-Dame, Décider Rosemont ensemble, Forum sur le développement social dans Hochelaga-Maisonneuve, accroissement de la dimension environnementale de Mercier-Ouest - quartier en santé.

Rosemont

Ainsi, dans Rosemont, il y a plus de 70 associations et organismes communautaires, groupes culturels ou d'économie sociale dont plus de 50 sont membres de la Corporation de développement communautaire (CDC) de Rosemont. Trois tables de concertation sectorielles sont rattachées à la CDC de Rosemont : la Coalition sécurité alimentaire de Rosemont (CSAR), la table sectorielle en logement social Bâtir Rosemont par l'Innovation et la Concertation (BRIC) et le Comité Interculturel Rosemont (CIR). La CDC a coordonné le Forum social de Rosemont 2012 au cours duquel les citoyens et intervenants ont fait le choix de sept priorités pour le quartier pour les cinq prochaines années dans les domaines du logement, de la sécurité alimentaire, du transport, de l'environnement, de la culture, de la démocratie et de l'accès aux services de santé et des services sociaux.  

La Table petite enfance de Rosemont et le comité des partenaires SIPPE de Rosemont participent au déploiement des services intégrés en périnatalité et petite enfance avec les acteurs du réseau de la santé et des services sociaux, les centres de la petite enfance et les garderies du quartier.  

Hochelaga-Maisonneuve

Dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, la concertation est en restructuration depuis novembre 2011. Le Conseil pour le développement local et communautaire d'Hochelaga-Maisonneuve a modifié ses règlements généraux afin de permettre l'intégration des concertations sectorielles et le membership citoyen, concrétisant ainsi une des priorités du Forum social de 2010. Dans le cadre de ce forum, les participants ont ainsi retenu trois priorités soit stimuler la citoyenneté collective, revitaliser le sud-ouest du quartier et restructurer la concertation intersectorielle et multiréseaux.   

Mercier-Ouest

Enfin, Mercier-Ouest- quartier en santé (MOQS) favorise la concertation entre les citoyens et les organismes publics, communautaires et privés du milieu. Cinq regroupements sectoriels font partie de cette concertation, notamment en matière de sécurité alimentaire, de la petite enfance, de soutien aux aînés et à la jeunesse; ils représentent près 40 organismes et citoyens Les participants au forum social de 2011 se sont entendus sur cinq priorités pour leur quartier : l'amélioration des pistes cyclables, l'amélioration des parcs, un meilleur accès au logement social, la préservation des espaces communautaires existants, le développement de lieu pour les jeunes et pour la diffusion culturelle et, enfin, la promotion d'occasions de rapprochements interculturels et intergénérationnels entre résidents.

 

Pour consulter les projets dans le territoire de Lucille-Teasdale

Langue