Projets

Traduction et contextualisation d'un questionnaire d'auto-évaluation des relations entre organismes communautaires et les établissements publics en santé et services sociaux

Un outil permettant aux gestionnaires d'organismes communautaires de réfléchir sur les rapports qu'ils entretiennent avec un partenaire important (identifié par eux) du réseau public, et intervenant auprès d'une même clientèle, a été développé au Québec. Cet outil, validé auprès d'organismes communautaires, prend la forme d'un questionnaire auto-administré comprenant 35 questions regroupées autour de quatre dimensions : l'ouverture au pluralisme institutionnel, le degré de formalisme des relations, l'intensité des contacts et l'équilibre des relations de pouvoir. En fonction des réponses fournies, les participants peuvent situer la relation perçue avec leur partenaire sur un modèle développé par Proulx, Bourque et Savard (2007) inspiré par celui proposé par Coston (1999). L'actuel projet de recherche vise l'adaptation de l'outil, initialement créé pour le Québec, au contexte ontarien et sa traduction en anglais ainsi qu'une analyse comparative entre le Québec et l'Ontario. Il apparait important de bien adapter et valider l'outil considérant que les organismes communautaires du Québec et de l'Ontario ont un historique de relations avec l'État passablement différent.

RETOMBÉES ATTENDUES

  • Production d'un outil d'évaluation des relations entre l'État et les organismes communautaires permettant des comparaisons entre les réalités québécoises et ontariennes. 

RETOMBÉES SCIENTIFIQUES ET POUR LA PRATIQUE

ÉQUIPE DE RÉALISATION

Chercheur principal : 
Sébastien Savard, École de service social, Université d'Ottawa, 
Collaborateurs :
Jean Proulx, Laboratoire de recherche sur les pratiques et les politiques sociales (LAREPPS)
Jeanne Hélène Tardivel, Montfort-Renaissance d'Ottawa